À la découverte de la vanne EGR

La vanne EGR d’une voiture est un dispositif essentiel pour lutter contre les particules de gaz toxiques produites par les véhicules diesel. En plus du filtre à particules, il répond aux différentes exigences des normes de l’Union européenne en matière de protection de l’environnement et de la santé humaine. La vanne EGR s’use et se bouche avec le temps. Cela se produit surtout en ville, où les basses vitesses sont fréquentes. Il est donc recommandé de vivement nettoyer la vanne EGR pour optimiser son fonctionnement.

À quoi sert la vanne EGR dans une voiture ?

La vanne EGR, obligatoire depuis 2005 pour les véhicules diesel, sert principalement à réduire les émissions toxiques en réutilisant entre 5 et 35 % des gaz d’échappement. Pour en savoir plus sur la vanne EGR, consultez le site web pour plus d’informations ici. Ces émissions étant dangereuses pour la santé et l’environnement, l’Union européenne a renforcé la réglementation en introduisant un niveau d’émission maximal pour les véhicules fabriqués depuis 2000. Depuis 2015, ce niveau est de 80 mg/km. Récemment, les vannes EGR ont été de plus en plus installées sur les véhicules à essence. 

A lire aussi : Calcutta : Les sites à visiter et astuces pour un séjour inoubliable

Comment fonctionne la vanne EGR ?

Pour réduire de manière significative les émissions d’oxyde d’azote, le fonctionnement de la vanne EGR d’une voiture est simple. Lorsque le moteur est peu sollicité ou tourne lentement, les gaz d’échappement ne sont pas entièrement brûlés. Un excès d’oxydes d’azote et de particules fines est donc rejeté dans l’atmosphère. Pour minimiser ce rejet, la soupape ou la vanne EGR redirige les gaz d’échappement vers le système d’injection, où ils sont brûlés une seconde fois avant d’être refroidis. À des températures plus basses, les gaz d’échappement émettent beaucoup moins d’oxydes d’azote. La vanne EGR a la capacité de s’ouvrir et de se fermer. Elle ne fonctionne que lorsque le moteur de la voiture tourne à bas régime.

Quels sont les symptômes d’un colmatage de la vanne EGR ?

La durée de vie d’une vanne EGR dépend d’un certain nombre de facteurs, tels que le type de tuyau utilisé. Dans les zones urbaines, la vanne EGR s’encrasse plus rapidement, car c’est à bas régime que les moteurs produisent le plus de gaz polluants. Selon les constructeurs automobiles, la vanne EGR doit être remplacée en moyenne tous les 150 000 kilomètres.

Avez-vous vu cela : Qu’est-ce qu’un flexible d’échappement et à quoi sert-il ?

Si la vanne EGR est endommagée ou obstruée, vous constaterez un certain nombre de symptômes. Vous constaterez une perte de puissance à l’accélération, une fumée noire provenant du tuyau d’échappement et le voyant moteur allumé sur votre tableau de bord.

Si vous remarquez l’un de ces symptômes sur votre voiture. Contactez un professionnel pour obtenir un diagnostic complet de l’état de la vanne EGR. L’encrassement de la vanne EGR peut endommager d’autres pièces mécaniques du moteur et entraîner une défaillance du système d’admission. Pour limiter les risques, il est préférable d’anticiper et de faire réviser votre véhicule par un atelier spécialisé près de chez vous.

Comment nettoyer la vanne EGR d’une voiture ?

L’entretien régulier de la vanne EGR permet de prolonger sa durée de vie. La nettoyer est donc le moyen le plus simple d’assurer un nettoyage optimal. Un nettoyage tous les 20 000 kilomètres environ, avec un trajet de dix minutes à grande vitesse sur l’autoroute, est recommandé pour entretenir correctement l’appareil et éviter de devoir le remplacer.